Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Site du club de Uechi-ryû de Carrières-sur-Seine, section de l'association USC. Vous trouverez ici les compte-rendus de l'activité du club, ses cours, ses participations aux stages, l'organisation d'évènements sportifs, etc.

Recherche

Info

Droit à l'image: Si votre apparition sur une photo ne vous convient pas à vous ou votre représentant légal, n'hésitez pas à contacter un responsable du club, via le formulaire de contact ou via l'email donné dans la page contact, et elle sera modifiée ou retirée.

12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 14:41

Le samedi 4 et dimanche 5 février 2017, le club a organisé un stage à Carrières-sur-Seine dirigé par sensei Yukinobu Shimabukuro et assisté de Didier Lorho.
Une cinquantaine de participants se sont retrouvés sur les tatamis durant ce week-end, dont certains étaient venus d'Espagne et de Belgique.
Hojo undo, kata, bunkai et bien entendu kumite ont rythmés ces deux jours qui se sont déroulés dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

[CR] Stage de Uechi-Ryu - 4 et 5 février 2017
[CR] Stage de Uechi-Ryu - 4 et 5 février 2017
Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 22:07

01 petit
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Comme annoncé précédemment, ce soir a eu lieu un échange technique avec le club ami d'Aikidô qui comme nous fait partie de l'USC. Cet échange que l'on le souhaite fréquent (on vise trois fois par an) a différent but. Dans un premier temps pour montrer aux élèves des deux disciplines d'autres aspect de la pratique martiale, et surtout essayer de montrer que dans les arts japonais on peut avoir d'autres visions du combat, de la défense, et ainsi présenter les différences mais aussi les points communs. Ainsi des pratiquants qui ne sortent pas de leur discipline peuvent avoir une vision plus large et plus ouverte sur le monde martial. D'autre part, cet échange permet d'apporter des notions spécifique d'une discipline à l'autre. Par exemple les professeurs d'aikidô souhaite apporter à leurs élèves un apport sur les techniques de frappes que les pratiquants d'aikidô qui n'ont pas été voir ailleurs ne maitrisent pas forcément, et donné par des "spécialistes" du domaine. D'un autre côté les élèves du club de Uechi-ryû peuvent profiter de la richesse techniques des clefs et déséquilibre de l'aikidô ainsi que des chutes. Enfin cet échange permet aux pratiquants qui se posent des questions et qui recherchent d'ouvrir des axes de réflexions et de se trouver des clefs pour continuer à progresser.

Nous commençons donc l'échange par un échauffement dirigé par Raphaël à base de mouvement d'attaque de poing afin d'amorcer également les éducatifs de Tsuki. Puis nous passons aux éducatifs de chute arrière spécifique de l'aikidô dirigé par Jean-Philippe. Ensuite Raphaël continu avec le travail du coup de poing, la position d'attaque, s'ancrer, puis frapper, se déplacer, s'ancrer puis frapper, comment serrer correctement le poing, présenter les deux premières phalange pour l'attaque. Ensuite il démontre la dynamique du mouvement et le hakkei. Là dessus JP présente une technique de défense sur un coup de poing avec une amenée au sol et un contrôle. Raphaël enchaine sur un exercice d'amélioration du coup de poing avec une cible à toucher, donc le travail du ma-ai sur une attaque au poing.

Une des difficultés des pratiquants d'aikido est de prendre une position d'attaque et d'arriver à générer de la force. Souvent ils sont en position HANMI et de ce fait attaque en montant coude et épaule et en tournant le buste. Mais c'est un défaut qui ne se corrige pas en une séance. Ca prend un peu de temps pour comprendre et sentir le mouvement.

JP continue ensuite avec une autre technique de clef et d'amenée au sol.

Puis sur le même mouvement Raphaël enchaine avec la forme URA de la technique présentée précédemment par JP mais en utilisant des frappes.

On tourne en essayant de faire des binômes Aikidô/Uechi-ryû afin de pouvoir échanger avec tous et tout le monde.

 

Un moment très sympathique et très enrichissant pour tout le monde.

 

02 petit
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 20:26

1 petitCliquer sur l'image pour avoir l'original en taille réelle

 

Les courageux présents ce dimanche matin ont pu travailler avec Sensei Shimabukuro le kihon de Uechi-Ryu avec Sanchin Dachi, Hirate Mawashi Uke et Wa Uke. Puis le renforcement: kote-gitae, hara-gitae, sune-gitae, ashi-gitae. Ensuite des applications de défense/contre-attaque en partant du travail de renforcement. C’est à dire à quoi le renforcement sert en combat. Par exemple sur des attaques kin-geri et low-kick, je repousse les attaques en me servant du tibia (je n’apporterai aucune indication technique sur la façon de faire) puis je peux contre-attaquer. Ou alors je me sers du renforcement des avant-bras pour porter une clef sur un genou d’un mawashi-geri. Etc. Nous avons vu ainsi de nombreuses possibilité de travail du combat avec clefs et projections en se servant d’un corps renforcé pour le combat rapproché.

Ensuite avec sensei Tsukada, c'est le travail spécifique du shito ryu Shukokai qui est abordé. Tout d’abord sensei Tsukada fait travailler la sensation du déplacement vertical en se servant du poids du corps et ce, sans sauter tout en restant droit. Ensuite en descendant en shiko dachi avec gedan barai (ou autre uke waza) pour remonter avec un atemi, toujours avec cette sensation que la descente et la montée c’est comme un poids qui monte et qui descend le long d’un fil vertical. Puis le travail de hanche est abordé. Contrairement à ce que fait la majorité des pratiquants, le travail des hanches ne doit ni faire bouger les genoux, ni le haut du corps. Il faut donc avec une rotation des hanches sans bouger les genoux et épaules, seules les hanches tournent. Là-dessus, il y a également un truc pour réussir à réaliser cela, car ce mouvement de hanche est ce qui permet d’amplifier l’explosivité d’attaque  mais aussi les techniques de clef. Ensuite travail d'un petit renzoku (drill), qui se transforme en renzoku de 6 clefs.  Le but est de montrer comment augmenter l’efficacité des clefs. Il est évident que ces 6 clefs s’enchainent normalement sur réaction du partenaire: je commence par première clef, le partenaire me bloque, j’enchaine sur une autre, bloquée également, j’enchaine sur une troisième, etc. Là dessus le but est de ressentir l’amplification des clefs par le mouvement des hanches, le travail de verticalité, mais aussi et surtout de rechercher les vecteurs de forces, les directions de la force pour les additionner. Pour qu’une clef soit efficace, il faut un minimum de 3 directions. Par exemple pour une clef comme yuki chigae j’ai une direction en rotation pour le poignet, une direction verticale pour accentuer la clef et mon corps va se déplacer à 45° dans l’angle de l’adversaire/partenaire. Les directions ou vecteurs de force, sont également la direction que notre corps prends dans la réalisation du mouvement par rapport à l’adversaire, ou la position de notre corps et son placement par rapport à celui de l’adversaire. Certaines clefs nécessite un déplacement à 45° à l’extérieur de la ligne centrale du partenaire, d’autre d’aller dans sa direction, etc. De même que lorsqu’on contrôle un adversaire à terre, la pression des genoux sur l’adversaire est une direction, un vecteur de force. Ainsi nous avons pu jouer à enchainer les clefs, chercher à s’en défaire, à trouver le point de fuite des clefs et à contre-attaquer.

Un stage très intéressant qui montre que le karate, c’est pas quelque chose où l’on donne que des coups de pied et des coups de poing, on fait des clefs, beaucoup de clefs, et des projections également. Et que ce n’est pas une école où il faut surtout pas toucher.

Merci du fond du coeurs à sensei Shimabukuro et sensei Tsukada pour avoir donné sans compter et nous avoir permis d’accéder à de nombreux axes de recherche sur le karate en général.

 

Un petit mot de notre président, Didier:

 

Concernant le stage du 25 mai, pour lequel nous étions 35, je remercie très sincèrement les Maîtres Ryozo Tsukada et Yukinobu Shimabukuro pour la qualité de leur cours.
Merci à tous ceux qui sont venus ce dimanche matin nous rejoindre et notamment nos amis italiens qui ont fait le déplacement de Milan à cette occasion.

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 22:55

Ce soir a eu lieu un stage de Uechi-ryu dirigé par sensei Shimoji assisté de sensei Shimabukuro à Montesson.
De nombreux amis des arts martiaux nous ont fait l'honneur de leur visite, des pratiquants de shotokan de Versailles qui ont fait une heure de route pour venir, un pratiquant du nihon taijutsu, et d'autres collègues d'autres styles (Goju-ryu, Shotokan, etc.)

Nous commençons par le salut, puis Didier prends l'échauffement en main, à base de sautillement, de switch, de mouvements articulaires. Ensuite Sensei Shimoji prends la direction des Hojo Undo, le kihon de Uechi-ryu.
composé de :
1. Sokutô geri (足刀蹴り) : coup de pied de côté avec le tranchant du pied
2. Shômen geri (正面蹴り) : coup de pied de face
3. Mawashi zuki (回し突き) : crochet ou coup de poing circulaire
4. Shomen zuki (正面突き) : coup de poing de face
5.
Shutô uchi (初拳突き) : pique en sabre de la main
Uraken (裏拳) : coup de poing avec forme du poing retourné
Shoken zuki (初拳突き) : coup de poing avec la première phalange
6. Hiji zuki (肘打ち)  : frappes des coudes
7.
Hajiki uke (弾き受け) : défense en repoussant
Hiraken zuki (平拳突き) : coup de poing en repliant seulement les première phalanges (frappes de la patte de tigre)
8. Tenshin zensoku geri (転身前足蹴り) : pivoter sur la jambe avant et donner un coup de pied direct
9. Tenshin kosoku geri (転身後足蹴り) : pivote sur la jambe arrière set coup de pied direct
10. Tenshin shoken zuki (転身初拳突き) : Pivot coup de poing avec une phalange (l'index)
11. Shômen hajiki (正面弾き) : frappe des doigts en face, frappe des doigts aux yeux
12.
Koi no shippo uchi tate uchi (鯉の尻尾打ち縦打ち) : frappe en « queue de carpe », frappe verticale
Koi no shippo uchi yoko uchi  (鯉の尻尾打ち横打ち) : frappe en « queue de carpe », frappe horizontale

Puis nous regardons un sanchin kitae effectué sur Didier (par sensei Shimoji) et un élève de Montesson (testé par sensei Shimabukuro)
Après cela nous faisons le kata sanchin en sanchin kitae (avec tests).

Puis nous enchainons sur Kanshiwa et Kanshu avant d'être séparés en deux groupes. Un groupe connaissant les kata jusque seisan et un autre  dirigé par sensei Shimabukuro pour faire le kata sanchin.

Les katas sont dirigés par Didier, puis par sensei Shimoji qui nous montre sa façon de faire, rapide, explosive et puissante. Sensei Shimoji fait des kata de combat. Rapide sur les reprise de ma-ai après frappe.

On passe ensuite aux application Goshin Jutsu du kata Kanshu.

Et finalement on finit par un peu de renforcement musculaire dirigé et exécuté par sensei Shimabukuro en même temps que nous tous et quelques étirements à la fin.

Un excellent stage avec sensei Shimoji toujours aussi explosif et dynamique.

Merci à tous les participants, merci aux organisateurs et merci à sensei Shimoji pour nous avoir fait l'honneur de sa présence et à sensei Shimabukuro qui nous forme depuis toutes ces années.

 

Cliquer sur certaines images avec un lien pour les avoir en format original

 

Les pratiquants se préparent

DSC01816

 

Sensei Shimoji

DSC01817

 

Les photos de groupe

DSC01818 petit

 

DSC01819 petit

 

DSC01821 petit

 

DSC01822 petit

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 19:49

Senseï Shimabukuro est venu en Touraine, pour un stage d'été du 21 au 26 juillet 2013.

 

321342 493442987378182 767598194 n

 

Voici un petit compte-rendu du déroulement du stage, j'ai sans doute oublié quelques éléments car le programme était particulièrement dense.

 

Dimanche 21 juillet (3h) avec senseï Shimabukuro.

Cette séance s'est effectué au dojo de Larcay (les autres se sont déroulés à Saint Pierre des Corp).

  • échauffement
  • révision de techniques de base et du déplacement en sanchin.
  • Katas
  • Kanshiwa Bunkaï

C’était la reprise, les corps se remettaient en marche...

 

Lundi au matin (2h) avec Hervé Lesueur

  • Après un échauffement classique, Hervé nous a fait faire les Ba Duan Jin : une série de mouvement de Qi Gong. Inattendu et très intéressant.
  • Puis vint la révision de Sanchin : les déplacements seul, puis déplacement+respiration, déplacements avec un partenaire qui vous tape sur le ventre afin de bien se concentrer sur la respiration et la contraction des abdos. Et enfin ajout des bras pour faire le Kata complet.
  • Révision de mawashi uke, le fameux blocage circulaire du uechi-ryu, par deux en ligne.
  • Circuit cardio... au cas où on ait froid... : une série de mawashi geri sur un pao + une série de squat + courir +encore une série de mawashi+ fléxion/extension+gainage
  • Etirements

 

Lundi soir (3h) avec senseï Shimabukuro.

  • échauffement
  • révisions de techniques de base / techniques de passages de grade
  • sanchin kitae (kata sanchin avec les frappes de tests)
  • Katas
  • Kanshu Bunkaï
  • Kote Kitae.
  • pompes/abdos/squats...

C’était LA grosse séance ; on a eu très chaud, et je pense m'exprimer au nom de tous en disant qu'on a vraiment morflé (il faisait environ 34°C il me semble).

 

Mardi matin (3h) avec senseï Shimabukuro.

  • échauffement
  • techniques de base
  • Katas
  • révision des kihons de passages de grades
  • pompes/abdos...

 

Mardi après-midi (2h) avec Lazare Pouchard

  • échauffement
  • exercice de recherche de sensations et décontraction : par deux, l'un avait les yeux fermés et devait ne pas perdre le contact avec les main de l'autre.
  • Autre exercice : une main sur l'épaule (yeux fermés) et on devait ne pas perdre le contact (l'autre se promenait comme il voulait). Dans un deuxième temps, celui qui était devant se retournait et réalisait une saisie du bras et une projection.
  • Nous avons enchaîné par des séries de coups de pieds pour nous « détendre » les jambes.
  • Kata sanchin, avec contrôle. Sauf que cette fois les contrôles étaient très inhabituels : faire un kata avec quelqu'un qui vous pousse et vous retourne est déstabilisant, mais ça entraîne bien à garder sa structure.
  • On a fini par une petite séance de shiatsu.

 

Mercredi matin (2h)

C'est une gradé qui nous venait de Belgique qui a dirigé cette séance, toutes mes excuse je n'ai pas retenu son nom (vous la reconnaîtrez dans les photos).

  • échauffement
  • Kata seisan
  • Seisan bunkaï.
  • divers jeux, histoire de bien nous fatiguer :)
  • étirements.

 

Mercredi soir (3h) avec senseï Shimabukuro.

  • échauffement
  • techniques de base + multidirectionnel
  • Katas
  • Exercices de saisie et projections sur coup de pied
  • pompes/abdos...

 

Jeudi matin (3h) avec senseï Shimabukuro.

  • échauffement
  • révisions de techniques
  • Katas
  • Exercices par 3 ou 4 : une personne qui se fait attaquer par plusieurs attaquants.
  • Kote Kitae
  • Exercices avec couteau (un baton en plastique pour l’entraînement), saisies et projections.
  • pompes/abdos...

 

Vendredi matin (2h) avec Hervé Lesueur

  • échauffement Qi Gong
  • cardio/jeux...
  • kumité souple : Il ne s'agit pas d'un combat sportif de compétition : on est main nue et on combat souplement et sans mettre de force.

 

Vendredi soir (3h) avec senseï Shimabukuro.

  • échauffement
  • techniques
  • Katas
  • Kote Kitae.
  • Sanchin Kitae
  • passages de grades 1er Kyu de 2 élèves.

 Kata sanseiryu, réalisé par les gradés. 

 

      20130725 110919

Le dojo de saint Pierre des Corp est très spacieux.

 

20130726 213543

Hervé Lesueur (4eme Dan) et Senseï Shimabukuro 

 

20130726 213603

 

20130726 213457

 

20130726 213347

 

Ce fut un stage très riche et dense, merci à tous ceux qui ont participé.

 

--

Fred

Repost 0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 06:39

Cliquer sur les images pour les avoir en taille normale

DSC01533 petit

C'est un vendredi soir froid et pluvieux qui a accueilli le stage de karaté à Plaisir dirigé par sensei Shimabukuro. 105 personnes ont été présentes pour ce stage qui rapportait un point de bonification pour les passages de grade.

photo panoramique petit

Sensei annonce qu'il va essayer de montrer ce qui fait la spécificité du Uechi-ryu et notamment les exercices pédagogiques qui le compose afin que chaque pratiquant présent issu des différentes écoles japonaises de karaté puisse, s'il ne désire, les incorporer à sa pratique.

Ainsi il présentera la position sanchin, wa-uke, hirate mawashiuke. Le kihon de Uechi-ryu, le travaille des atemi qui n'utilise pas les hanches comme source de génération d'énergie, le kata sanchin, démontré en sanchin-kitae par les senpai des clubs d'île de France de sensei Shimabukuro, puis les kitae waza, et ensuite quelques techniques de défenses sur des enchainements avec pour finalité une clef, ou une projection.

Stage très court qui est passé très rapidement, et qui a beaucoup plu.

DSC01535 petit

DSC01538 petit

Etaient représentés, les clubs de Carrières sur Seine par une dizaine de pratiquants de tout niveau (ceinture noire à blanche), de Maison-Laffite par ses instructeurs et quelques élèves gradés, ainsi que Montesson.

Une photo des pratiquants des clubs de Carrières, Maison-Laffite, Montesson restés pour la photo...

DSC01540 petit

 

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 13:35

Deuxième jour de stage... Ce matin c'est une dizaine de courageux qui ont affronté la neige, le vent et le froid pour venir se taper dessus et surtout transpirer ensemble.

 

Après un échauffement articulaire et la pratique des techniques d'attaques et de défense, on commence par rentrer dans le sujet avec les kata sanchin, kanshiwa, kanshu, seichin et seisan.

 

Puis on commence à travailler des techniques de combat.

Tout d'abord en "Sen", on prend l'initiative, attaque low-kick puis saisie et enchainement.

Ensuite sur contre. Puis contre du contre. Mais toujours avec enchainement et jamais une technique unique.

 

Ensuite on travail les balayage et fauchage avec accompagnement de l'adversaire au sol pour le terminer. Sensei Shimabukuro nous fait travailler le fait que même au sol, on ne doit pas être passif et on doit se mettre en garde et continuer à combattre. Il appelle cela des kaeshi-waza. Chaque art martial comprend ces techniques qui permettent de toujours combattre et riposter et de ne pas perdre lorsqu'on a subit une technique.

 

Puis après divers travaux d'affrontement avec toujours l'optique du plein contact, de sécher l'autre, on continue sur du travail de frappe avec cardio.

 

Travail au bouclier de ushiro tobi geri à distance courte.

Puis enchainement ushiro tobi geri, low-kick. Puis enchainement ushiro-tobi-geri low-kick saisie etc...

 

On passe ensuite à un travail un peu plus cardio, à l'image de celui que l'on avait déjà fait la veille:

10 low-kick donnés très rapidement, 1 pompes

9 low-kick donnés très rapidement, 2 pompes

8 low-kick donnés très rapidement, 3 pompes

7 low-kick donnés très rapidement, 4 pompes

6 low-kick donnés très rapidement, 5 pompes

5 low-kick donnés très rapidement, 6 pompes

4 low-kick donnés très rapidement, 7 pompes

3 low-kick donnés très rapidement, 8 pompes

2 low-kick donnés très rapidement, 9 pompes

1 low-kick donnés très rapidement, 10 pompes

 

On termine par des séances d'abdos: 50 répétitions pour les abdos du bas, 100 pour les abdos des côtés (50 fois chaque côté) et 30 pour les abdos du haut.

Et pour finir des étirements.

Un entrainement très physique... AU moins les présents ne seront pas venus pour rien.

 

Cliquer sur les images ci-dessous pour les avoir en format original

20130224 stage uechi 1 petit

 

20130224 stage uechi 2 petit

 

20130224 stage uechi 3 petit

 

 

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 19:03

Aujourd'hui a eu lieu la première journée de stage d'hiver Uechi-ryu.

Le stage enfant n'a pas été à la hauteur de l'attente, peut-être la cause en est le début des vacances d'hiver?

Le stage adulte a commencé à 15h30 sous la direction de sensei Shimabukuro par des étirements, puis des échauffements articulaires. Le thème du stage est le combat spécifique du Uechi-ryu.

On passe donc au travail postural et spécifique du Uechi-ryu, en position sanchin, wa-uke, hirate mawashi-uke, etc.

Ensuite travail de déplacement avec enchainements d'attaques et de défenses et ripostes. Sensei Shimabukuro présente le travail de tenshin Happo (déplacement dans les 8 directions).

Puis vient le tour de sanchin. Le kata est vu deux fois avant de passer au sanchin-gitae (le test). Sous la direction de Didier et des autres gradés les stagiaires sont consciencieusement testés sur leur enracinement, leur structure et leur respiration.

On passe ensuite aux kitae-waza (kote-kitae, ashi-kitae, hara-kitae, sune-kitae).

Puis Sensei Shimabukuro donne un thème: fauchage et balayage.

Ainsi on s'entraine à faire de-ashibarai (que les judoka connaissent bien) et un fauchage en low-kick.

Sur ces fauchages, on travaille diverses riposes, et divers enchainements. Didier prend la relève sur les techiques de riposte et l'aspect préparation physique et cardio.

Vu la faible puissance des middle-kick, on travaille sur partenaire pour délier la hanche et chercher le KO d'un hich-kick dans la figure, pour cela il faut faire passer la hanche.

Puis on retire les protections de jambes pour passer au travail sur bouclier.

Tout d'abord enchainement de poing puis de coup de genou. Ensuite travail de low-kick ou middle kick (on enchaine 10 middle kick très rapide, puis on repose et souffle 5 secondes, on enchaine 9, on souffle, on enchaine 8, etc.. 7, 6, 5,4, 3, 2, 1... et on change de jambe).

Ensuite travail de musculation, pompes et abdos. Avec travail à deux entrecoupé d'exercices de pompes, abdos, dips.

On termine les trois heures de stage par des étirements et de la relaxation.

20130223 stage uechi 1 petit cliquer sur l'image pour l'avoir en taille originale

 

20130223 stage uechi 2 petitcliquer sur l'image pour l'avoir en taille originale

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 13:04

ll y a quelques temps nous vous avions annoncé un stage national des experts japonais:

http://www.uechiryu.fr/article-annonce-stage-des-experts-japonais-15-16-septembre-2012-108983588.html 

L'occasion pour les pratiquants de voir des techniques de différentes écoles et d'enrichir leur propre pratique.

 

Voici donc un petit compte-rendu du déroulement.

20120915 matin programme

 

J'ai assisté à l'atelier portant sur les esquives. Cet atelier à montré notamment l'importance du déplacement lors de l'esquive ainsi qu'un panel des différentes esquives possibles. Certains mouvement étaient proches de ce que l'on pratique en uechi-ryu, d'autres en revanche ont demandé un effort d'adaptation supplémentaire mais c'est ce qui fait la richesse d'un stage comme celui-ci.

 

DSC01258 

De gauche à droite, sensei Mochizuki devant sensei Aosaka, sensei Okubo, sensei Omi, sensei Nakata, sensei Shimabukuro, sensei Kawanishi, sensei Sato, sensei Kamohara.

 

DSC01262

De gauche à droite, sensei Okubo, sensei Omi, sensei Nakata, sensei Shimabukuro, sensei Kawanishi

 

DSC01265

De gauche à droite, sensei Oshiro, sensei Tsukada, sensei Adaniya, un officiel FFK, Françis Didier président FFK

 

DSC01266

De gauche à droite, sensei Aosaka, sensei Okubo, sensei Omi, sensei Nakata, sensei Shimabukuro, sensei Kawanishi, sensei Sato, sensei Kamohara

 

DSC01260

L'ambiance était studieuse mais détendue.

 

Lors de l'atelier sur les blocages, sensei Oshiro a enseigné qu'il y a plusieurs façons de faire un blocage (frappe dure, brossage, déviation, absorber, etc.) quelque soit le style de karate, mais qu'il ne faut pas se limiter à bloquer, car le blocage n'est pas une fin en soit, le but étant la contre-attaque.

Sensei Shimabukuro a été dans ce sens en présentant différentes façons de bloquer en fonction de ce que l'on veut faire après (clef, projection, enchainement de percussion).

Les deux sensei ont également montré qu'il n'y a pas de bloquage sans esquive. 

Maître Shimabukuro a insisté sur l'importance de l'endurcissement du corps. Nous avons donc fait une séance de Kote-Kitae... en douleurs pour certains qui n'étaient pas habitués à ressentir de réelles percusions sur leur corp. Le Kote-Kitae étant une pratique progressive, les débutants se font généralement mal eux-même en voulant frapper trop fort.

 

20120915 apres midi programme

 

L'apres-midi j'ai commencé par le module sur l'utilisation des feintes et des pieges. J'ai ensuite suivi quelques partiquants de uechi-ryu qui devaient préparer leur démonstration, l'occasion pour moi de réviser le kata seïsan en regardant mes sempaï s'entrainer.

 

La démonstration des experts s'est bien déroulé, puis vint la démonstration de notre école uechi-ryu qui a débuté par le kata seïsan. J'ai pu avoir un angle de vue dégagé pour prendre ces quelques vidéos: 

 

Sanchin kitae de Didier, testé par maitre Shimabukuro. En paralèle Jack et Raphaël pratiquent le kote-Kitae de manière particulièrement enthousiaste:


 

Casse passive de didier sur les abdos:


 

Casse de Jack sur le bras:

 

Casse de Raphaël sur la cuisse:


 

Les démonstrations de casse sont toujours très appréciées du public.

 

DSC01268

De gauche à droite: moi, Lazarre, Anthony, Didier, Raphaël, maitre Oshiro, maitre Adaniya, maitre Shimabukuro, Hervé, Jack. 

 

DSC01273

S'était un plaisir pour moi de revoir Hervé, qui fut mon premier professeur de uechi-ryu. Il enseigne au club de la Riche (37) 

http://club.quomodo.com/karatelariche/bienvenue

 

--

Fred

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 21:13

Samedi 18 février 2012 et dimanche 19 février 2012 a eu lieu le stage d'hiver d'Uechi-ryû dirigé par Shimabukuro sensei. Le thème de ce week-end de stage était le combat dans l'esprit de la coupe de France de Uechi-ryû. C'est à dire du combat en plein contact avec saisie et lutte (3 secondes) et combat au sol autorisé (10 secondes). La particularité de cette compétition est la nécessité de la saisie pour les frappes contrôlées au visage.

Voici quelques photos et le résumé de ce week-end.



 

 

Samedi

 

Samedi 18 02 1 petit
Cliquer sur l'image pour l'avoir en plus grand

 

P1020272 petit
Cliquer sur l'image pour l'avoir en plus grand

 

Samedi 18 02 3 petit
Cliquer sur l'image pour l'avoir en plus grand

 

En première partie de stage se déroulait un entrainement consacré aux enfants, pour la préparation des kumite des coupes de ligue et compétition fédérales. 5 combattants étaient présents et on pu travailler le déplacement, les enchainements et les tactiques de combat sundome.


Cette heure enfant fut suivit du stage adulte d'une durée de 3 heures intense. 13 pratiquants ont rejoint le stage, parmi eux la présence notable de  karatékas Shorin-ryu (élèves de Adaniya sensei),  Goju-ryu (élèves de Oshiro sensei), Wado-ryu et  Shito-ryu  (issu du club de Saint-Germain en Laye élèves de monsieur Pivert) ainsi que des pratiquants de Uechi-ryû d'autres clubs et d'autre courant. Nous tenons à les remercier pour nous avoir fait le plaisir et l'honneur d'avoir fait le déplacement pour participer à un de nos stages, et pour leur grande ouverture. C'est un point  du club de Uechi-ryu de Carrières sur Seine par la volonté de Shimabukuro Sensei, d'accueillir toute personne, de tout style intéressé par un échange ou par la curiosité qui aura fait le déplacement pour venir.

 

L'entrainement commence donc par les traditionnels échauffements, dynamiques et assez intense pour finalement passer à de la technique pure, seul, puis à deux, pour enchainer sur des techniques de combat à deux, dans l'optique compétition jissen avec préhension, corps à corps et sol. L'entrainement comporte une partie de travail au sac, pour développer les percussions lourdes, rapides et puissantes tout en renforçant le cardio. Cette partie se termine avec du combat libre pour permettre aux stagiaires de se lâcher un peu, toujours souplement et dans le respect le plus total.

S'ensuit un travail sur l'arbitrage, avec jeux entre les combattants et des arbitres. Le but étant de pouvoir discuter avec les divers arbitres (et tous ceux qui auront voulu jouer le rôle) des différents scénario possibles se déroulant lors d'un combat. Evidemment, les combattants servant d'exemple, combattent souplement dans les règles de la compétition, en essayant d'être le plus technique possible pour permettre aux stagiaires arbitres de se révéler.

Puis pour finir, un peu de renforcement musculaire, pour ceux qui auraient encore de l'énergie à revendre et des étirements.



 

 

Dimanche

 

Dimanche 19 02 2 petit
Cliquer sur l'image pour l'avoir en plus grand

 

Dimanche 19 02 1 petit
Cliquer sur l'image pour l'avoir en plus grand

 

Ce dimanche matin, ce sont 13 adultes qui se sont donnés rendez vous sur le tatami en compagnie de Shimabukuro Sensei et Didier afin de suivre la suite du stage initié le jour précédent. Sont présents des pratiquants élèves de Adaniya Sensei en Shorin-ryu, des élèves de Oshiro sensei en Goju-ryu ainsi que des pratiquants de Uechi-ryu des clubs d'ïle de France et de province.

 

Après un court échauffement nous attaquons tout de suite les techniques de combat pour la compétition d’Uechi-ryu, notamment en ce qui concerne les techniques qui gagnent, les stratégies de plein contact et la saisie. Évidemment les thèmes relatifs à l’amenée au sol ainsi que le combat au sol ont été abordés.

Par exemple nous avons travaillé l'engagement, et le travail de sappe en enchainant low-kick, percussion au ventre et à la poitrine pour pouvoir enchainer par une saisie (une des signatures du Uechi-ryu) et un marquage jôdan. De la même façon nous avons travaillé des enchainements se sappe en low-kick dans les cuisses, mae-geri au ventre et tsuki ou autre appuyé sur partenaire qui encaisse dans une optique de renforcement mais aussi pour délier les frappes et travailler la vitesse d'enchainement. Nous avons travaillé le comportement de frappes pieds, poings, genoux, coudes au corps pour ensuite faucher ou balayer pour suivre au sol par une frappe ou une clef (juji gatame).

Ainsi nous avons travaillé tout un ensemble de techniques permettant de marquer après saisies ou de percuter pour casser le physique de l’adversaire et de chercher le KO.

Puis nous avons eu quelques minutes pour travailler l’arbitrage. Afin qu’arbitres, juges et compétiteurs soient au courant des règles. Comme le dit Didier, avec un arbitre qui se comporte correctement, sait ce qu’il fait, a une voix qui intime le respect et des gestes francs et nettes, les compétiteurs se sentent rassurés et peuvent s’exprimer correctement. Si l’arbitrage est défaillant, les compétiteurs peuvent s’emporter, et c’est là qu’arrive la blessure. Donc préparer les compétiteurs c’est une bonne chose, mais préparer les arbitres est aussi un élément important.

Deux heures et demi passant vite, on termine par quelques pompes et abdos.

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Compte-rendus de stage
commenter cet article