Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Site du club de Uechi-ryû de Carrières-sur-Seine, section de l'association USC. Vous trouverez ici les compte-rendus de l'activité du club, ses cours, ses participations aux stages, l'organisation d'évènements sportifs, etc.

Recherche

Info

Droit à l'image: Si votre apparition sur une photo ne vous convient pas à vous ou votre représentant légal, n'hésitez pas à contacter un responsable du club, via le formulaire de contact ou via l'email donné dans la page contact, et elle sera modifiée ou retirée.

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 22:13
1

A l'invitation de Madame Yasuko Kudaka, le club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine représenté par Didier assisté de Jack s'est rendu au salon Mondial du Tourisme, porte de Versailles à Paris pour y faire une démonstration au stand du Japon. Stand composé de comptoir dédié à Okinawa (bien sûr), Kyôtô, Japan AirLine, JapanRailway, etc...

Rapidement changés, les démonstrateurs ont commencé à s'échauffer sucitant l'intérêt et la curiosité de personnes parcourant le forum.

A 15 heure précise, la démonstration commence par la présentation faite par Didier à l'assemblée. Didier explique à l'assemblée réunit autour du stand du Japon, ce qui va être démontré sous peu. Il parle de l'origine du karaté: Okinawa et des caractéristiques de l'école.

2

Puis il présente le kata que Jack va effectuer: seisan.

3

La première partie de la démonstration concerne l'exécution du kata seisan.

4

Puis pendant que Jack retire sa veste de karategi, Didier présente la suite de la démonstration. En deuxième partie le kata sanchin avec tests, ce qui s'appelle Sanchin-gitae (ou sanchin kitae). Le kata est réalisé par Jack avec les frappes plus ou moins appuyées de Didier au long du kata permettant de vérifier la stabilité, la contraction et les positions et postures.

5

Ce qui est présenté, Didier le précise n'est pas un travail de débutant, il montre un certain de degré de pratique et de conditionnement. Quelqu'un de débutant dans la discipline devra arriver à un certain niveau de conditionnement avant d'arriver progressivement à ce type de réalisation.

6

Pendant que Jack se rhabille, Didier démontre un superbe kata sanseiryû. Comme expliqué précédemment dans la présentation, sanchin, seisan et sanseiryû sont les trois katas fondamentaux de l'école ramenés de Chine par Kanbun Uechi le fondateur du style.

7

Les positions sont magnifiques, la dynamique est impeccable et la présentation de ce kata a eu beaucoup de succès.

8

Afin de présenter une autre pratique spécifique du style Didier et Jack se livrent à des kitae-waza. C'est à dire des techniques de conditionnement, de renforcement, d'endurcissement.

9

En faisant s'entrechoquer les différentes parties musclées (et parfois osseuses mais à des degrés moindres... toujours en travail progressif à long terme) de leur corps mais aussi en percutant le corps du partenaire, le pratiquant permet de conditionner son corps à appréhender les coups, c'est un travail autant sur le physique que le mental. Ce type de karate étant basé sur le combat à courte dsitance, un des principes est de renforcer ce qui est renforçable et de protéger le reste. Ainsi sont conditionnés les avants-bras, les cuisses, les tibias, les abdominaux, les pectoraux.

10

Le travail suivant est celui de mouvement de "self-défense" ou Goshin-jutsu. C'est à dire des ripostes sur des agressions divers (frappes, saisies, etc...).

le goshin jutsu se décomposent sous la forme de 6 attaques-défenses

1ère technique:
- attaque oi-zuki droit et gyaku-zuki gauche
- défense hirate-mawashiuke gauche puis osae uke droit, contre-attaque boshiken

2ème technique:
- attaque mawashi-geri
- défense type chûdan uchi uke gedan barai, contre-attaque mae-geri

3ème technique:
- saisie du karategi au niveau de l'épaule
- défense shôtei

4ème technique:
- attaque tentative de saisie du col à deux mains
- défense double gedan barai en sursaut arrière, riposte double nukite avec un sursaut en avant

5ème technique:
- attaque mae geri avant suivit de maete-zuki
- défense haitô barai sur mae geri, mawashi uke sur maete zuki avec saisie, riposte yonbon nukite

6ème technique:
- attaque mae-geri, maete-zuki puis gyaku-zuki
- défense sune uke sur maegeri, gedan shôtei sur maete-zuki et shôtei montant sur gyaku-zuki, contre-attaque maegeri

Pour les traductions des techniques de défense: voir le lexique des techniques de défenses
Pour les traductions des techniques d'attaque de bras: voir le lexique des techniques d'attaques de bras


11

Et pour finir la démonstration Didier effectuera un Tameshiwari parfait. Le tameshiwari est le test de casse. Beaucoup de gens diminuent l'importance et critiquent la pratique du tameshiwari. On entend souvent dire "une planche ne rend pas les coups", etc... Le Tameshiwari permet au pratiquant de tester son conditionnement mais aussi son travail de frappe dynamique.

12

La mise en place nécessite que le madrier soit bloqué et bien stable. Il ne doit pas bouger durant la frappe, sous-peine de diminuer l'énergie d'impact et donc de réduire, voir d'annuler l'effet final.

13

Didier se concentre et d'un coup sec brise le baton d'une section d'un peu plus de  9cm² en deux parties distinctes.

La démonstration se termine sous les applaudissement des quelques spectateurs arrêtés  pour l'occasion ainsi que par les personnes présentes sur le stand... les curieux venant discuter avec Didier pour partager expérience, histoire mais aussi poser des questions et le féliciter pour la prestation.

Une courte démonstration qui a eu son petit succès et qui nous espérons aura comblé les spectateur présent.

Un grand bravo à Didier pour l'organisation minutieuse et rigoureuse de cette démonstration faisant preuve d'une grande expérience et d'un savoir faire certain en la matière.

Partager cet article

Repost 0
Published by Club de Uechi-ryû de Carrières sur Seine - dans Démonstrations
commenter cet article

commentaires